vendredi 7 décembre 2012

Sacrés patients en vente sur Fnac et Amazon

Mon dernier ouvrage est paru!!!!


Sacrés patients est dés maintenant en vente sur la fnac.com et amazon.com

liens: http://www.amazon.fr/Sacr%C3%A9s-patients-Xavier-Rostani/dp/2954159022/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1354913211&sr=8-1

http://livre.fnac.com/a5174410/Xavier-Rostani-Sacres-patients

Je vous dévoile un nouvel extrait, qui présente l'un de mes patients, conseiller général en Aveyron.

 
PAUL, conseiller général,

Paul s’intéressa très tôt à la politique, dès ses 18 ans, en 1981, où il choisit naturellement de voter pour Mitterrand, pour ensuite intégrer le mouvement des jeunes socialistes.

Il y fit son apprentissage de la politique, pour finalement rendre sa carte à l’aube des années 90, alors qu’il sentait le vent tourner, préférant alors se tourner vers la droite.

Quelques années de « cavale » plus tard, la consécration arriva enfin, Noel fut élu brillamment conseiller général de Joville, recueillant 1852 voix contre 1712 à son adversaire.

Il faut avouer qu’avec les 500 voix déjà acquises constituées par sa famille, sa belle famille, ses nombreux cousins tous mariés et restés au pays, le réservoir de voix potentiel avait facilité les suffrages.

On n’avait pas hésité non plus à faire voter les mamies et papys de la parenté, allant recueillir leurs procurations et celles de leurs amis directement à la maison de retraite, et comme Jacques le directeur était justement le mari d’une cousine, tout s’arrangeait pour le mieux !

Ce qui intéresse Paul dans la politique, ce n’est pas tellement d’avoir un programme ou des projets, mais plutôt l’idée d’accéder au pouvoir, un peu comme un joueur de foot qui changerait d’équipe au gré des potentialités de gagne.

Et ce qui motive Paul avant tout, c’est de s’asseoir au premier rang à la messe, à côté du maire et des autres notables de la commune, dans son beau costume bleu marine taillé sur mesure, tiré à quatre épingles, comme dit justement sa maman pleine de fierté.

Et puis il y a le titre, imprimé en lettres magiques, en entête de son papier à lettre et de ses cartes de visite est noté :Mr Paul Chéchant, conseiller général de Foville.

Aussi il n’hésite pas à se servir de ces fantastiques cartes de visite en toutes occasions importantes : baptême, mariages et bien sûr enterrements.

Les décès c’est très efficace pour fidéliser les électeurs !

Le mieux c’est de venir à la messe en retard, de traverser la salle d’un air gêné, style :

j’suis tellement occupé, je n’ai pas pu arriver à l’heure, puis une fois la messe terminée courir à la sortie, et là prendre un air dépité et porter une accolade à toute la famille, une petite larme est alors la bienvenue.

Si tout se passe bien, vous pouvez même faire une estimation assez précise des voix gagnées pour les prochaines élections.

Sinon, il y a aussi les marchés et foires, mais ça marche moins bien car il manque le côté dramatique qui fixe l’émotivité et la mémoire.

Là est l’enjeu du politicien local en mal de voix : fixer la mémoire volubile de ses électeurs potentiels : il faut de l’émotif, un décès, un mariage ou un combat collectif pour une cause d’importance :

non à la fermeture du poste de la maitresse de CM2, non à l’installation de la station d’épuration à côté des zones pavillonnaires, non à l’implantation d’éoliennes en proximité du parc de randonnée, oui à l’amélioration des gradins du stade municipal, oui au repas annuel des vieux payé par la municipalité ou encore oui à la distribution de sacs poubelles gratuits.

Donc cette stratégie, pour Paul, finit par s’avérer payante, tant et si bien que c’est Monsieur le Conseiller Général du canton de Jauville, bourgade située en voisinage de mon cabinet, qui vint me consulter ce matin-là !


Bonjour, Mr Chéchant, entrez je vous prie, qu’est ce qui me vaut l’honneur de votre visite ?
Enregistrer un commentaire