lundi 1 avril 2013

Les guérisseurs Intro

Ci après mon projet d'intro pour l'ouvrage sur les guérisseurs:


Devant la maladie, l’itinéraire classique de notre parcours de soins reste bien sûr la médecine conventionnelle, avec sa chère allopathie, si facile à prescrire et à consommer…

Cependant, il peut s’avérer souvent précieux d’utiliser l’itinéraire-bis, constitué par le monde des médecines douces, des magnétiseurs et des guérisseurs…

Le plus sage étant de combiner les effets thérapeutiques de ces deux médecines, afin d’apporter à votre corps la meilleure boite à outils possible pour la guérison.

Si un bon guérisseur ou un bon ostéopathe ne vous conseillerons jamais d’abandonner votre traitement médical, il est encore fréquent que le milieu médical considère avec méfiance le monde des guérisseurs.

Pourtant quelle est la vraie escroquerie ? Promouvoir un médicament comme on vent une lessive, à grands renforts de publicité séduisante, ou tenter humblement de soigner avec ses mains, sans promettre de guérison miracle ?

Quelle différence finalement pour le corps qui souffre entre l’efficacité du médecin, de l’ostéopathe ou du guérisseur ? Notre corps n’a que faire de la valorisation universitaire de nos connaissances, qu’elle soit acquise sur le banc des facultés ou ailleurs, ce qui compte pour le corps du souffrant c’est avant tout de ne plus souffrir !

Quand un médecin soulage 50% de ses patients, c’est un excellent médecin, quand un guérisseur ne soulage pas 50% de ses patients, c’est un escroc… Cherchez l’erreur !