samedi 22 juin 2013

A propos des guérisseurs

Dans l'actualité de mes écritures, deux ouvrages:

1/un guide sur le mal de dos, ses causes et ses solutions.

2/un ouvrage sur les guérisseurs, qui sont-ils? comment ça marche?

Ci-après l'intro provisoire:

Devant la maladie, l’itinéraire classique de notre parcours de soins reste bien sûr la médecine conventionnelle, avec sa chère allopathie, si facile à prescrire et à consommer…

Cependant, il peut s’avérer souvent précieux d’utiliser l’itinéraire-bis, constitué par le monde des médecines douces, des magnétiseurs et des guérisseurs…

Quelle importance finalement pour le corps qui souffre que les soins les plus efficients soient prodigués  par le médecin,  l’ostéopathe ou le guérisseur ?

Notre corps n’a que faire de la valorisation universitaire de nos connaissances, qu’elle soit acquise sur le banc des facultés ou ailleurs, ce qui compte pour le corps du souffrant c’est avant tout de ne plus souffrir !

Il m’apparait vraisemblable que l’activité physiologique de nos organes ainsi que leur évolution soit conditionnée par leur environnement énergétique et magnétique, un peu comme si Darwin avait oublié le magnétisme comme facteur de l’évolution des espèces.

Le positionnement social du guérisseur ne serait donc pas l’exact reflet du positionnement de son efficacité.

Quand un médecin soulage 60% de ses patients, c’est un excellent médecin, quand un guérisseur ne soulage pas 40% de ses patients, c’est un charlatan… Cherchez l’erreur !