lundi 4 juin 2012

Mes souvenirs de consultations chapitre 1

Le premier chapitre de mon second livre s'ouvre sur mes souvenirs du Levezou, le Levezou, c'est à l'Aveyron ce qu'est l'Aveyron aux Champs Elysées...

C'est à dire dépaysement TOTAL: en 1990, quand je découvre le Levezou, il y a encore beaucoup de maisons sans chauffage, sans eau chaude, sans eau potable.

Je me souviens en vrac des sangsues qui coulaient naturellement du robinet d'eau de la cuisine, des chiens qui cagaient dans la salle à manger, des filles de 16 ans qui n'avaient jamais vu un garçon qui n'était pas du village, et encore ceux là on les voyait qu'à la messe....

Donc je vous envoie le chapitre 1


EUGENE, dit « Le PALOUT », 47 ans,

Tout fraichement arrivé de Paris, je me suis retrouvé un beau matin d’octobre kiné à Saint Beauzely.

Saint Beauzely est un charmant village de l’Aveyron situé entre les Causses et le Lévezou, connu localement pour ses traces dinosaures, car effectivement depuis cette époque, le temps est passé au ralenti, conservant à ce village toute son authenticité.

C’est un peu une ile déserte sans la mer autour, c’est un peu le n’importe où hors du monde de Baudelaire.

En 1990, c’est une terre préservée des réseaux GSM et internet, où on peut encore découvrir que finalement, même déconnecté, bizarrement notre organisme a l’air de fonctionner, et même plutôt bien d’ailleurs.

Moi qui voulais faire une pause sur le spleen de ma vie parisienne, j’allais être servi !

Eugène m’avait appelé la veille, pour une entorse de cheville :

Allo kiné ! C’est Le Palout de la croix vieille ! Le docteur y m’a marqué des séances !

En descendant du tracteur, j’ai pétassé le pied, il peut passer demain matin ?

Ok, je consulte mon agenda… Je peux venir à 9h, ça vous ira ?

Nonn Passs Tropppp ! A 9h, je suis aux vaches, faut bien les soigner les vaches ! Venez à 10 heures c’est mieux !

Ok je comprends, je passerais à 10h si vous préférez !

Le lendemain à 10 h pétantes, je toque à la grande porte de la ferme, Me Palout m’ouvre !

Bonjour, je suis Mr Rostani, le kiné, je viens pour les séances de kiné, c’est bien ici ?

Oui, il va arriver, vous voulez un café ?ça va vous réchauffer vous avez l’air gelé !

Elle avait raison, j’étais gelé, ce n’était pas tant l’air qui devait être à 3 ou 4 degrés, mais plutôt la température ressentie avec le vent glacial, vers -5 degrés.

Avec plaisir, s’il vous reste du café, je ne veux pas vous déranger !

Ptuu du café, y’en a toujours une cafetière d’avance, les hommes y en boivent toute la journée !
Enregistrer un commentaire